L'après midi du 18 juillet 1913, le soleil gratifie les parisiens de ses plus belles éclaircies. Un temps à la hauteur de celle qui saluera les effets bénéfiques de l'astre lumière tout au long de sa vie.

 

Germaine Soleil voit le jour pour la première fois. Il s'éclipsera sous ses yeux, 83 ans plus tard.

 

Issue d'une famille modeste, elle grandit à Chailles, une ravissante commune du Loir et Cher ou son enfance s'écoule paisiblement. Son père, lui fait très tôt partager sa passion pour l'observation des astres.

 

Constellations, comètes, planètes attisent de jour en jour la curiosité de germaine. Mais la future protégée des étoiles, disposée dès son plus jeune age à se dévouer pour les autres, rêve avant tout d'une carrière tournée vers la médecine.

 

La Vie va vite lui imposer un tout autre chemin; Un parcours jalonnée de sacrifices ou elle saura prouver à quel point son sens de l'abnégation est sans borne. Deux drames viennent en effet bouleverser le cours de son existence : le décés de son père en 1923, suite à une blessure survenue lors de la grande guerre dont il ne se remettra jamais et celui de sa mère un an plus tard, victime d'un chauffard de la route.

 

Germaine Soleil a 17 ans et doit assumer seule la responsabilité de ses frères et soeurs.

 

Direction la capitale

 

Elle quitte Chailles pour rejoindre Paris avec un seul objectif, subvenir aux besoins des siens.

 

Aprés une courte formation de dactylographie, elle devient la secrétaire d'Albert du Barry, directeur du journal La Volonté et de La France de Nice et du Sud-Est.

 

Lors de ses moments de liberté, Germaine Soleil se plonge dans la lecture d'ouvrages consacrés à l'Astrologie. Au bout de quelques mois, planètes, tansits et cartes du ciel n'ont plus aucun secret pour elle.

 

Elle commence à délivrer ses prédictions à ceux qui veulent bien l'entendre et puis, l'amour vient frapper à sa porte. Germaine Soleil épouse Gaston Fargeas avec qui elle aura quatre enfants.

 

Au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, le couple longtemps séparé par le conflit décide d'ouvrir un magasin de lingerie. Mais la réussite n'est pas au rendez-vous, les dettes s'accumulent... Germaine et Gaston, résignés, ferment boutique quelques mois plus tard.

 

La carte de la ''Destinée''

 

Germaine Soleil retrouve l'une de ses tantes, Rachel, diseuse de bonne aventure dans une roulotte située à proximité du marché Richard Lenoir. Elle apprend à ses cotés toutes les ''ficelles'' du métier.

 

L'élève ne tarde pas à dépasser le maitre.

 

Les étoiles font désormais preuve de bienveillance, Germaine trouve les moyens de s'offrir sa roulotte et ne tarde pas à se constituer une clientèle fidèle.

 

Parmi ses visiteurs, Lucien Morisse, directeur artistique à l'époque d'Europe N°1. Ce dénicheur de talents se laisse totalement subjuguer par la verve de Germaine Soleil. Persuadé qu'elle rayonnera sur les ondes de sa radio, il l'invite à rejoindre la station la plus populaire de France.

 

Germaine Soleil franchit le pas le 14 Septembre 1970, 3 jours après le suicide de Lucien Morisse.

 

Madame Soleil, l'étoile des ondes

 

Chaque matin, elle dévoile les grandes tendances astrales dans ses horoscopes personnalisés, la France tend l'oreille, et Georges Pompidou, le président de l'époque, ne s'y trompe pas. Interviewé par un journaliste lors d'une conférence de presse, il déclare : « Je ne suis pas Madame Soleil ! »

 

Germaine gagne alors la reconnaissance nationale, l'expression est entendue aux quatres coins de l'hexagone.

 

La direction des programmes d'Europe N°1 lui confie une nouvelle tranche horaire ou elle se doit cette fois de répondre en direct aux préoccupations des auditeurs.

 

Le standard ne tarde pas à etre débordé, certains jours la station recoit jusqu'à 30.000 appels.

 

En Décembre 1971, l'astrologue préférée des francais déclare dans une interview accordée à Pierre Dumayet : « Voir pour moi, c'est sentir ou, plutot, c'est ressentir. Quand on est dans cet état, une éloquence vous vient, des images vous viennent et vous exprimez par la voix ce qu'interieurement vous venez de préssentir. »

 

Madame Soleil restera à l'antenne 23 ans, un record de longévité dans le monde de la radio mais aprés tout le Tenez bon mon petit n'était-il pas le leitmotiv de celle qui fit parler les étoiles sur les ondes jusqu'en 1993; Un succés radiophonique jamais égalé jusqu'à ce jour.

 

Madame Soleil qui fera egalement certaines apparitions télévisées dans le Club Dorothée sur TF1, décède le 27 octobre 1996 à 83 ans.

 

Elle repose aujourd'hui au coté de son premier mari (*) dans le cimetière de Levallois-Perret.

 

(*) Décès de Gaston Fargeas en 1978. Remariage de Germaine Soleil en 1990 avec René Moritz.